Le tournant des vingt ans

Doux mirage que cette triple décennie promise après le dur labeur de la mutation plus ou moins gracieuse qu’est l’adolescence … Mes 20 ans, je les ai déjà soufflés, mais c’était tout un programme …

Question fondamentale que se pose la jeunesse tout au plus à peine sortie des bancs du lycée : avoir vingt ans, c’est quoi ? Généralement, chacun y va de son bon mot, se perd dans une rêverie haute en couleurs et pleine d’espérances : on se projette dans l’avenir. Normal, on n’est pas forcément la personne la plus épanouie entre 12 et 19 ans. On s’imagine libres, tenant les rênes de nos existences comme des pros, parfois on s’imagine avoir pu consolider un projet (road trip, bénévolat dans l’humanitaire, etc …) et on ne s’arrête plus. Encore une fois, normal, le futur est attrayant parce qu’il est vide, on a tout à y écrire et en cela, on a l’impression de pouvoir faire ce que l’on veut et de s’imaginer une version quelque peu héroïque de nous-mêmes. Même ceux qui ne se voient pas à la tête d’une entreprise en boss souriant et cool se demandent parfois, ce qu’il va advenir de leur modeste personne une fois la nouvelle décennie enclenchée.

Alors bon, c’est la venue inopinée de la coolitude, d’avoir vingt ans ? Vraiment ? On a fait peau neuve et délaissé l’énorme brouillon que nous étions dans nos teens ?

e1566d9bfcd54ba5c15cfed1e472f26e

De façon plus ou moins démesurée, j’ai senti le vent de la vingtaine charger inexorablement tel un tank en pleine bataille. On pourra me dire qu’il est complètement con d’accorder de l’importance aux chiffres – hélas c’est héréditaire puisque ma propre mère refusait de fêter ses anniversaires passé 21 ans (la connerie est généreuse, méfiez-en vous !) – mais à l’époque, c’était the big deal.

Premier « faux-pas » de pré-vingtaine : croire qu’en me poudrant la gueule je ferai mieux avaler à la société que oui, je suis responsable, réfléchie, et devenue grande. L’idée de base n’était bien sûr pas de faire du face painting (make up tu dis ?), mais de signifier que je pouvais et éventuellement savais m’occuper de moi, et me sentir bien comme ça. Autant vous dire que mes mascara et fond de teint de l’époque se sont faits plein de nouveaux copains.
Qu’on le veuille ou non, le visage reste la première vitrine de notre personne, donc de légers changements s’imposaient. J’ai notamment donné sens à mes sourcils qui questionnaient leur présence disgracieuse depuis bien longtemps. Futile ou big deal, on s’en balance. L’important, c’est le geste et sa signification profonde pour soi. D’autres se feront percer les oreilles, tatouer, … mais dans le fond, on se modifie, on se modèle, on devient maître de soi.

Deuxième « faux-pas » de pré-vingtaine : croire en une apocalypse qui ferait s’abattre la poisse du monde sur ma personne. La meuf qui s’imagine rater sa vie avant même de l’avoir commencée, j’sais pas si tu m’suis. Bon. J’me voyais pas en haut de l’affiche », mais plutôt dans le carton dévolu au littéraire que le scientifique avait conçu puis que l’économiste produisait en série limitée (on les a vraiment faites ces blagues de merde).
Elle a quoi dans le cerveau c’te fille, que tu te d’mandes. Dans le temps, pas grand chose, rien de très concret sur le monde du travail, je nageais dans ma brume épaisse d’étudiante peinarde que rien n’obligeait à jongler avec un boulot d’appoint. Depuis, en mettant doucement un pied à l’étrier, une éclaircie a eu lieu.

Avoir vingt ans, ça peut se travailler. Ça peut ne pas nous ébranler, voire nous énerver. On peut s’en réjouir. L’important, je pense, c’est de le vivre.

Publicités

2 réflexions sur “Le tournant des vingt ans

  1. J’aurai 20 ans en mai prochain, j’y pense, mais ça ne me fait pas peur, je suis plutôt fière de la personne que je deviens, et je pense avoir un bel avenir. Je pense qu’il faut plutôt voir ça comme une entrée dans la « vraie » vie, plutôt qu’une sortie de l’enfance. En tous cas, merci pour ces réflexions !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s