En 2016, je …

Alors, vous commencez à desserrer les boutons de vos pantalons ? Que ceux qui ont trop mangé ces dernières 72h tapent dans leurs mains !!

Je ne sais pas trop sur quoi écrire pour les fêtes, tous les sujets ont déjà été abordés pour Noël, donc je vais passer mon chemin, afin d’éviter de paraître redondante sur la blogosphère.
Mes souhaits pour 2016, et vous êtes chaleureusement invités à fire part des votres ! 😀

 

Allons-y : déballons nos rêves les plus fous :

En 2016,

Je voudrais gérer mon stage, mon mémoire et ma LIFE comme une ouf.
Je voudrais trouver un CDD (et oui, car après le stage, la vie commence les amis !)
Je voudrais voir plus souvent mes amis éparpillés des neurones comme moi, qui se font submerger par le courant de l’existence
Je voudrais emménager dans mon nouveau chez moi, afin d’enlever l’énorme poil que j’ai dans la main car je profite du domicile parental. Et j’en ai un peu raslec’ d’avoir des horaires et de rendre des comptes sur mes allées et venues, soyons honnêtes.
Je voudrais rencontrer des gens bien, parce que s’entourer de gens relous, c’est bizarrement une drôle de coutume qu’on s’inflige parfois. (et je tiens à préciser que si t’es un ami à moi, qu’on se voit qu’on se parle : t’inquiète, je t’aime)
Je voudrais savoir exprimer ma pensée. Et ça, c’est pas gagné, mon cortex étant une boite de nuit notoire.
Je voudrais n’être plus jamais triste, mais c’est con de dire ça. C’est quand on est triste qu’on se sent exister et qu’on devient plus fort.
Je voudrais picoler un peu plus que cette année (appel d’amitié autour d’un verre les gars !)
Je voudrais apprendre de nouvelles choses et faire de nouvelles expériences (déjà si je déménage, je devrais être servie)
Je voudrais que mes amis se rendent compte que ce sont des personnes en or et que je les aime très très fort, même si on ne se parle pas souvent.

En 2016, dans le monde

Je voudrais que les armes deviennent des pistolets à eau
Je voudrais qu’on soit plus ouverts d’esprit
Je voudrais qu’on regarde plus loin que son petit confort pour se rendre compte que nos droits sont loin d’être respectés dans d’autres pays du monde, et que c’est inadmissible
Je voudrais que les femmes ne soient plus perçues comme des paires de nichons et de fesses, tous pays confondus.
Je voudrais rendre un peu de banquise aux ours polaires
Je voudrais que les hommes puissent se frayer un chemin dans un monde initialement prescrit aux femmes, et vice-versa. Congé de paternité ? Tambouille ? Faites-vous plaisir ! Il est vraiment triste que ces activités soient genrées.
Je voudrais voir les gens sourire. (je vis à Paris, et j’ai beaucoup d’espoir)

 

 

Publicités

4 réflexions sur “En 2016, je …

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s