T’es Française d’où ?

Parce que j’en avais marre de me faire alpaguer sur mes origines, je vous livre ces quelques lignes.

Premièrement, je vais vous expliquer pourquoi cette phrase à le don de puissamment m’énerver :

Je suis issue d’une rencontre entre la France et l’Italie. Papa français, maman italienne. J’ai clairement pas une « tête de française » : cheveux noirs, épais; yeux très bruns et peau matte. Et pourtant, j’ai toujours vécu en France, je me considère française tout en portant ce double héritage familial, sans fierté particulière et sans honte aucune. Mais, tout comme n’importe qui, je ne me définis pas uniquement à la couleur de ma gueule et à la géolocalisation de mes ancêtres. 
Une tête comme la mienne passe inaperçue dans la majorité des pays du pourtour de la méditerrannée, de l’Espagne au Liban.
Je ne sais pas quel est cet intérêt communautaire que me manifestent les mecs issus de ces pays-là. Que je sois dans le métro, et qu’un fêlé harpentant la rame vienne se planter devant moi en me demandant si je suis Française; que je me fasse servir des falafels à emporter et qu’on me parle arabe; qu’on me demande d’où je viens, à Camden, alors que je suis accompagnée par une amie qu’on ne calcule pas parce qu’elle est « blanche », et qu’on s’acharne : »mais t’es Française d’où ? » Je suis pas ta pote mon vieux.
Technique d’approche, sérieux ? Est-ce que je te demande qui t’a torché le cul quand t’étais bon qu’à fabriquer de la morve ? Non.
C’est triste d’arriver en 2016 et de devoir décliner ses quartiers de noblesse quand un arabe t’aborde (seuls les arabes m’abordent comme des porcs). Déso les gars, mais je suis Française, que ça vous plaise ou non. Citoyenne du monde, aussi. Alors venez pas niquer la réputation de vos pays respectifs en faisant fuir les meufs. Car hélas, je me sens pas tranquille avec un arabe à proximité : 1 chance sur 2 pour me faire emmerder (cela dit certains petits blancs sont sacrément cons de ce côté-là aussi, mais je suis pas leur target, visiblement).

Vous allez me dire que le communutarisme made in 2015, avec ce qu’il s’est passé en France, c’était pas volé. Mais c’est pas une raison pour aborder les gens comme ça. Ca a un certain côté arriéré, comme lorsque les gens se mariaient entre eux dans un même patelin. Et je ne vous parle même pas du nazisme, où être considéré comme Juif pouvait signifier avoir un grand-parent Juif. De toute manière, je trouve ça très impoli de demander aux gens « d’où ils sont ». De la planète Terre mon gars, t’excite pas.

Ces gens ne comprennent même pas la propre absurdité de leur question. Si on se pose deux minutes devant « t’es Française d’où ? », on ne peut pas ne pas voir que la France aujourd’hui, est le résultat de nombreux mélanges. On voit autant de Français « de souche » que de Français « mélangés ». Et puis, c’est quoi être Français, vous avez une définition ? La diversité est ce qui fait notre richesse, inutile d’aller épouiller le voisin.

 

565a4f242877a403ad7eac5d4de30bc0

 

Publicités

2 réflexions sur “T’es Française d’où ?

  1. Mettre les gens dans des cases, un grand classique ! Et encore plus ces derniers temps…
    Entièrement d’accord avec toi, à force de mélanges, on est tous de partout et nulle part, on est citoyens du monde. Mais visiblement, c’est pas assez précis pour certains.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s